Accueil > Epilation Laser définitive à Paris > Épilation laser définitive à Paris

Epilation laser : comment ça marche ?

Le fonctionnement de l’épilation laser

Pendant la séance, le laser d’épilation émet un faisceau de lumière qui traverse l’épiderme le long du poil jusqu’à atteindre le bulbe, responsable de la repousse du poil.

C’est la mélanine contenue dans le poil qui va absorber toute l’énergie du laser, la transforme en chaleur et la transmet jusqu’au bulbe par effet de conduction. Cet apport thermique détruit ainsi définitivement les structures responsables de la fabrication et de la pousse du poil.

Une fois le bulbe détruit, la repousse du poil est quasi impossible entraînant alors un résultat définitif. Une épilation définitive permet ainsi de détruire 80% à 95% des poils présents lors du traitement (les résultats variant selon l’âge et la zone traitée).

Notez cependant que dans 10% des cas, le traitement ne fonctionne pas, et ce même chez les patients qui présentent une bonne indication au traitement. Ces personnes ont ce que l’on appelle une mélanine « non réceptive ». Nous pouvons le détecter au bout de la troisième séance lorsque le médecin fait un bilan du traitement.

Enfin, certaines zones sont plus difficiles à traiter (le dos par exemple) et pour celles-ci un plus grand nombre de séances sera nécessaire. Quelquefois, le résultat est bon mais incomplet et il faudra donc prévoir des séances d’entretien une à deux fois par an.

L’épilation laser définitive est donc un processus complexe et variable, c’est pourquoi il convient de prendre rendez-vous pour une première consultation gratuite afin que le médecin puisse établir un diagnostic personnalisé.

Notons également que l’épilation laser définitive est un acte médical. Cet acte doit être obligatoirement pratiqué par un spécialiste et dans un centre entièrement médicalisé.

Pourquoi a-t-on besoin de plusieurs séances d’épilation laser  ?

Le cycle de vie d’un poil se déroule en 3 phases : la première phase, dite anagène, est celle de la croissance du poil. Au moment de la seconde phase, dite catagène, le poil va se détacher du bulbe et entrer en troisième phase, dite télogène, ce qui aboutira à la chute du poil. Ce cycle complet dure 8 à 18 mois et varie en fonction de la zone d’implantation et des caractéristiques de chaque individu.

A partir de la 2ème phase, le poil étant détaché du bulbe, l’épilation laser ne sera plus efficace car l’énergie lumineuse du laser ne sera pas conduite jusqu’à ce dernier : le bulbe ne sera donc pas détruit et une nouvelle repousse sera à prévoir.

Etant donné que tous les poils ne poussent pas au même moment, on comprend alors pourquoi nous avons besoin de plusieurs séances d’épilation définitive pour finaliser l’ensemble d’une zone. Le nombre de séances d’épilation dépend de la région à traiter, mais aussi du phototype et du taux de pilosité de chaque patient. En règle générale, 6 à 10 séances espacées de 4 à 8 semaines sont nécessaires pour éliminer définitivement l’intégralité des poils de la surface traitée.

Pourquoi la couleur de la peau a-t-elle une incidence sur le traitement du poil ?

Le principe de base de l’épilation laser est la photothermolyse sélective, ainsi l’énergie lumineuse du rayon est absorbée uniquement par la substance ciblée : la mélanine, responsable de la pigmentation du poil, du cheveu et de la peau.

Plus un poil contient de mélanine, plus le laser sera efficace : c’est la raison pour laquelle les poils blancs, gris ou blonds qui en contiennent trop peu, n’offrent pas de bonnes indications pour l’épilation laser.

Mais la mélanine est aussi présente dans la peau, lorsqu’elle remonte à la surface sous l’effet du soleil, on s’expose à un risque de brûlure et par conséquent il est fortement contre indiqué de traiter les peaux bronzées.

En revanche, pour l’épilation des peaux mates à noires, il existe des lasers adaptés qui permettent de préserver l’épiderme.

Ainsi, plus un poil est foncé plus le laser sera efficace, et à l’inverse, moins une peau est foncée, moins il y aura de risque de brûlure : c’est pourquoi les peaux claires aux poils foncés présentent les conditions idéales pour une épilation laser optimale.

L’action du laser sur les différents phototypes

  • Le laser est efficace chez 90% des patients aux poils noirs ou châtains. En seulement 4 à 6 séances, ceux-ci se raréfient, deviennent plus clairs et plus fins, puis disparaissent.
  • Dans le cas de poils plus clairs (comportant donc moins de mélanine) ou plus fins, il est parfois impossible d’obtenir une épilation définitive. Même si le résultat est très satisfaisant, il faudra parfois prévoir une à deux séances annuelles d’entretien.
  • Le résultat du laser sur les poils roux est aléatoire : un test de 2 à 3 séances sur une petite zone sera nécessaire avant de confirmer l’efficacité du traitement.
  • La mélanine n’étant pas présente dans les poils blonds, gris ou blancs, le laser n’aura pas d’efficacité sur eux. Il n’y a aucun danger, mais l’efficacité sera nulle.

Pour découvrir votre phototype dès à présent, faites le test.

Contactez-nous

Vous souhaitez en savoir plus sur nos soins et traitements ? Vous pouvez nous contacter ou demander à être rappelé gratuitement.

A savoir : dans les centres Epilium, la première consultation est gratuite, contactez-nous pour en savoir plus.


Contactez-nous
Rappel gratuit

Les centres Epilium sont ouverts du lundi au samedi de 9h à 21h.

Epilium