Zones de cryolipolyse/coolsculpting

Le Coolsculpting dispose de différents applicateurs qui s'adaptent aux zones sur lesquelles le tissu adipeux s'est développé en formant des amas disgracieux. Cette méthode est destinée autant pour les femmes que pour les hommes, soucieux de corriger les imperfections de leur silhouette.

Parce que chaque morphologie est différente, l'un de nos spécialistes Coolsculpting vous établira un plan de traitement adapté à votre indication. Une seule séance par zone est généralement indiquée, mais il peut vous être proposé une séance supplémentaire afin d'optimiser le résultat préalablement obtenu, notamment sur les zones ou les cellules adipeuses sont plus importantes.


Au cours des dernières années, plus d’un million de patients ont déjà été traités dans le monde sans qu'aucune complication durable n’ait été signalée.

Comme en atteste les nombreuses études publiées, ainsi que le double agrément FDA et CE, le CoolSculpting® ne présente aucun risque pour l’organisme.

Les contre-indications à la cryolipolyse

Le traitement d’amincissement par le procédé de cryolipolyse n’est pas indiqué dans un cas d’excédent pondéral trop important ou dans le cas d’une obésité avérée.
Pour les personnes dont la peau est trop relâchée, le traitement peut s’avérer déconseillé. Le patient pourra avoir recours à une autre méthode, telles que les HIFU. (ultrasons)

Le traitement n’est pas envisageable à l’inverse pour les personnes dont les bourrelets sont trop fins et les touts petits amas graisseux qui manquent de densité.

Enfin, le Coolscultping® est proscrit pour les personnes présentant les caractéristiques suivants :

  • Les individus atteints d’une forte réactivité au froid du type cryoglobulinémie (présence de cryogloburines dans le sang), urticaire au froid ou hémoglobinurie paroxystique au froid (anémie hémolytique auto-immune rare)
  • Mauvaise circulation sanguine de la zone traitée et personnes atteintes de la maladie de Raynaud (trouble de la circulation du sang affectant les extrémités comme les doigts, les orteils, le nez, les oreilles, etc.).
  • Hernies
  • Grossesse et allaitement
  • Patients porteurs de dispositifs électroniques
  • Blessure, eczéma, inflammation, chirurgie récente sur la zone traitée.


Les effets secondaires du CoolSculpting®

Généralement, l’on peut observer un inconfort minime et un temps de récupération court après un traitement CoolSculpting®. La plupart des patients sont habilités à reprendre le cours de leurs activités quotidiennes immédiatement après le traitement.

Toutefois, quelques rares effets secondaires peuvent survenir à la suite d’une séance de CoolSculpting® :

  • Douleurs et crampes
    Quelques crampes musculaires peuvent perdurer dans les 2 semaines qui suivent la séance.
  • Insensibilité, picotements et engourdissement de la zone traitée.
    Cette gêne est transitoire et disparaît généralement dans les jours qui suivent la séance.
  • Sensibilité au toucher
    Une douleur légère mais désagréable peut survenir. Cette sensibilité peut perdurer plusieurs mois après le traitement.


D’autres très rares effets peuvent survenir tels que nausées, ballonnements, diarrhées, spasmes musculaires, courbatures, hyper-pigmentations, petits nodules, gelures au froid, un élargissement de la zone traitée, l’apparition d’une hernie ou l’aggravation d’une hernie existante après un traitement CoolSculpting®.
Une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour corriger l’élargissement de la zone traitée ou la hernie.