Accueil > Epilium – FAQ

Tout savoir sur le Coolsculpting

[st_toggle]
[st_panel title= »Prix Coolsculpting » state= »closed »]

Le coût d’un traitement CoolSculpting® varie en fonction de la zone ciblée, le nombre de séances nécessaires et les objectifs que vous souhaitez atteindre. Un médecin Epilium pourra établir un protocole personnalisé adapté à vos envies et à votre budget.

Pour plus de précisions en fonction des zones à traiter, consultez les tarifs de CoolSculpting® à Epilium Paris.

[/st_panel]
[st_panel title= »Que ressent-on pendant le traitement ? » state= »closed »]

Pendant la séance, un opercule de gel et un applicateur ventousé sont placés sur la zone à traiter. L’applicateur aspire la peau dans sa ventouse et provoque un vide d’air progressif. Vous éprouvez lors des premières minutes une sensation de traction et un léger pincement lié à l’effet de succion.

Les patients ressentent généralement un froid intense lié au paramètre de « refroidissement contrôlé » de la machine. Cette sensation désagréable ne dure que 10 minutes et s’estompe ensuite peu à peu.

La plupart des patients passent la plus grande partie de la séance en s’occupant : en lisant, en travaillant à distance ou même en faisant la sieste.

[/st_panel]
[st_panel title= »Où disparaît la graisse ? » state= »closed »]

Il s’agit d’un processus naturel. Une fois que les adipocytes ont été gelés par le froid, le corps transforme la graisse et l’élimine naturellement. Une fois les cellules adipeuses détruites, elles ne réapparaissent jamais.

[/st_panel]
[st_panel title= »Comparaison avec la liposuccion » state= »closed »]

Oui. Le mécanisme du CoolSculpting® atteint un taux de satisfaction supérieur à 95%. Toutefois, les effets ne sont pas immédiats comme la liposuccion. Une transformation de la silhouette peut s’observer dès 3 semaines sur certains patients mais les résultats seront vraiment spectaculaires 2 à 3 mois après le traitement.

[/st_panel]
[st_panel title= »Prise de poids pendant et après » state= »closed »]

De nombreux patients commencent à faire attention à leur poids après leur séance de CoolSculpting® et il est rare de constater un grossissement dans les mois qui suivent le traitement. Toutefois, dans le cas inverse, la prise de poids se fera uniformément sur tout le corps et pas spécifiquement sur la zone traitée.

[/st_panel]
[st_panel title= »Quelles précautions prendre ? » state= »closed »]

Il est déconseillé d’avoir recours au Botox en cas de :

  • Grossesse et Allaitement
  • Traitement antibiotique par les aminosides (Amiklin, Gentalline, Streptomycine)
  • Traitement anticoagulant récent
  • Traitement anti-inflammatoire récent
  • Hypersensibilité connue au Botox A
  • Myasthénie grave
  • Syndrome de Lambert-Eaton

Les patients qui prennent des médicaments doivent le signaler, la prise concomitante de certains médicaments doit être évitée (aminosides).

Après une séance d’injection de Botox, il ne faut pas masser la zone traitée. Il est souhaitable d’éviter le port de chapeaux ou casquettes, les saunas et hammams, ainsi que les transports en avion dans les 24 heures qui suivent le traitement.

[/st_panel]
[st_panel title= »Reprise des activités après séance » state= »closed »]

Le CoolSculpting® n’entraine aucune désocialisation car le traitement n’est pas invasif. Après votre séance, vous pouvez vous rhabiller et reprendre vos activités. Seule une sensation légère sensation de picotements ou de tiraillements peut durer dans les heures qui suivent.

[/st_panel]

[st_panel title= »Le coolsculpting est-il douloureux ? » state= »closed »]

Le CoolSculpting® n’est pas un traitement douloureux, certains patients s’endorment même pendant leur séance. En revanche les 10 premières minutes du traitement peuvent s’avérer désagréables voire légèrement douloureuses lorsque l’applicateur aspire la peau et provoque un effet de ventouse progressif.

Cette sensation d’aspiration est rendue tout à fait supportable grâce à un gaz analgésique disponible dans nos centres.

[/st_panel]
[/st_toggle]

Tout savoir sur le Botox

[st_toggle]
[st_panel title= »La toxine botulique » state= »closed »]

Le Botox® est une molécule issue de la toxine botulique dont l’effet paralysant permet de réduire significativement l’activité d’un muscle et de traiter ainsi la cause de formation d’une ride.

Longtemps utilisée dans le cadre de la médecine ophtalmique, la toxine botulique est désormais utilisée à des visées esthétiques : injectée en petite quantité, en superficie ou plus profondément dans le derme, elle permet de traiter les rides et les ridules.

Les effets du traitement commencent à apparaître 24 à 48 heures après les injections, l’effet optimal est obtenu après 1 à 4 semaines et perdure cinq à sept mois en fonction des organismes.

[/st_panel]
[st_panel title= »Fréquence des injections » state= »closed »]

L’action du produit est non définitive et perdure entre 5 et 7 mois. Pendant cette période, la ride va être atténuée. En répétant les injections, sans attendre que la contracture musculaire soit totalement revenue, vous obtiendrez une amélioration plus durable. L’intervalle entre les traitements est généralement de 3 à 6 mois.

Le traitement des rides au Botox sera plus efficient s’il est pratiqué avant la formation des rides, le plus tôt possible, en préventif.

[/st_panel]
[st_panel title= »Quels sont les effets secondaires ? » state= »closed »]

En général, les effets indésirables s’observent dans les premiers jours qui suivent l’injection et sont transitoires. Comme pour toute injection, peuvent survenir une sensation de picotement ou de brûlure légère lors de l’injection. Parfois un hématome transitionnel peut survenir au point d’injection et marquer le visage pendant 2 ou 3 jours suite à l’injection.

Dans quelques très rares cas, un abaissement temporaire de la paupière (ptôsis), la survenue de céphalées et quelques rougeurs peuvent survenir. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d’eux-mêmes avec le temps.

En cas de doute ou d’inquiétudes, n’hésitez pas à nous contacter, votre médecin répondra à toutes vos questions dans les meilleurs délais.

[/st_panel]
[st_panel title= »Les injections sont-elles douloureuses ? » state= »closed »]

Les injections sont réalisées à l’aide de micro aiguilles de quelques millimètres seulement qui rendent le traitement réellement indolore. Toutefois, pour certaines personnes très sensibles à la douleur, votre médecin vous prescrira une crème anesthésiante à appliquer 45 minutes avant le traitement pour une séance tout en confort.

[/st_panel]
[st_panel title= »Quels résultats attendre ? » state= »closed »]

Il faut attendre quelques jours, parfois une semaine avant de constater la détente des muscles et l’atténuation considérable des rides.

[/st_panel]
[st_panel title= »Quelles précautions prendre ? » state= »closed »]

Il est déconseillé d’avoir recours au Botox en cas de :

  • Grossesse et Allaitement
  • Traitement antibiotique par les aminosides (Amiklin, Gentalline, Streptomycine)
  • Traitement anticoagulant récent
  • Traitement anti-inflammatoire récent
  • Hypersensibilité connue au Botox A
  • Myasthénie grave
  • Syndrome de Lambert-Eaton

Les patients qui prennent des médicaments doivent le signaler, la prise concomitante de certains médicaments doit être évitée (aminosides).

Après une séance d’injection de Botox, il ne faut pas masser la zone traitée. Il est souhaitable d’éviter le port de chapeaux ou casquettes, les saunas et hammams, ainsi que les transports en avion dans les 24 heures qui suivent le traitement.

[/st_panel]
[st_panel title= »Comment éviter les œdèmes ? » state= »closed »]

Il ne faut pas prendre d’aspirine ou d’anti-inflammatoires pendant les huit jours qui précèdent le traitement, pour prévenir la survenue de petits hématomes.

Si votre peau a tendance à marquer facilement, nous vous recommandons la prise d’Arnica en comprimé 2 à 3 jours avant la séance et jusqu’au lendemain afin de diminuer le risque d’hématome.

[/st_panel]
[/st_toggle]

Tout savoir sur l’acide hyaluronique

[st_toggle]
[st_panel title= »L’acide hyaluronique » state= »closed »]

L’acide hyaluronique est naturellement présent dans notre organisme. Il sert à maintenir un bon niveau d’hydratation de notre peau en captant l’eau et en la maintenant dans les couches profondes du derme. L’acide hyaluronique est une molécule qui agit en quelque sorte comme une éponge.

Le traitement des rides à base d’acide hyaluronique consiste à injecter par petites touches un gel visqueux. Une fois infiltré dans la peau, le gel retient l’eau et se mélange à l’acide hyaluronique naturel du derme. L’effet volumateur redonne à la peau son aspect initial, la ride est résorbée.

Il s’agit d’un produit biodégradable et résorbable qui s’épuise naturellement dans l’organisme. Il vous faudra donc réitérer l’opération afin de bénéficier de ses effets sur le long terme.

[/st_panel]

[st_panel title= »Combien d’injections prévoir ? » state= »closed »]

Selon le nombre de rides à traiter, une séance dure entre 15 et 30 minutes.

[/st_panel]

[st_panel title= »A quelle fréquence répéter les injections ? » state= »closed »]

Etant donné que l’acide hyaluronique se dégrade naturellement dans l’organisme, l’effet de l’injection est variable et dépend de plusieurs facteurs :

  • Type de peau du patient,
  • Sévérité de la ride à corriger,
  • Produit de comblement utilisé,
  • Zone d’injection,
  • Volume injecté.

La durée de l’effet de l’injection varie de 12 à 18 mois mais peut s’étendre jusqu’à 36 mois lorsque l’on injecte un acide plus dense, plus volumateur et qu’il est injecté dans certaines zones du visage tels que le cerne et la pommette.

[/st_panel]

[st_panel title= »Quelles sont les effets secondaires ? » state= »closed »]

Bien que l’acide hyaluronique soit un constituant naturel du derme, une injection d’acide hyaluronique est susceptible de provoquer des réactions cutanées.

Elles se traduisent par :

  • des rougeurs, bleus, ecchymoses, œdèmes, démangeaisons, légères douleurs au point d’injection qui peuvent survenir suite à l’injection, et se résorber entre 24 heures et 8 jours, des indurations ou nodules qui peuvent apparaître au point d’injection entre 15 jours et 3 mois après l’injection,
  • des colorations réversibles de la zone d’injection.

Notez bien que ces effets secondaires sont rares et se résorbent rapidement.

[/st_panel]

[st_panel title= »Les injections sont elles douloureuses ? » state= »closed »]

Les injections sont réalisées à l’aide de micro aiguilles de quelques millimètres seulement qui rendent le traitement quasiment indolore. La douleur ressentie varie en fonction de la zone injectée et de la tolérance personnelle de chacun. Pour certaines personnes très sensibles à la douleur, votre médecin vous prescrira une crème anesthésiante à base de Lidocaine à appliquer 45 minutes avant le traitement pour une séance tout en confort.

[/st_panel]

[st_panel title= »Quels résultats attendre ? » state= »closed »]

L’effet de l’acide hyaluronique est visible immédiatement. A la fin de la séance, vos rides sont déjà résorbées, mais le résultat définitif est optimal 10 jours après l’injection. C’est le temps qu’il faut à l’organisme pour assimiler complètement l’acide.

L’acide hyaluronique est une molécule résorbable. Ses effets sont donc temporaires et durent en moyenne 6 à 8 mois (et peuvent aller jusqu’à 36 mois dans le meilleur des cas).

[/st_panel]

[st_panel title= »Quelles précautions prendre ? » state= »closed »]

Il est déconseillé d’avoir recours à l’acide hyaluronique en cas de :

  • Grossesse et Allaitement
  • Traitement antibiotique par les aminosides (Amiklin, Gentalline, Streptomycine)
  • Traitement anticoagulant récent
  • Traitement anti-inflammatoire récent
  • Hypersensibilité connue au Botox A
  • Myasthénie grave
  • Syndrome de Lambert-Eaton

Les patients qui prennent des médicaments doivent le signaler, la prise concomitante de certains médicaments doit être évitée (aminosides).

Après une séance d’injections, il est souhaitable d’éviter le port de chapeaux ou casquettes trop serrés, les saunas et hammams, ainsi que les transports en avion dans les 24 heures qui suivent le traitement.

Bien que l’acide hyaluronique reste le produit le plus sûr sur le marché des injectables antirides, des effets inflammatoires peuvent apparaître. Ce risque allergique a été signalé, mais il est extrêmement faible (1 cas de réaction d’hypersensibilité sur 2000 a été rapporté).

[/st_panel]

[st_panel title= »Comment éviter les œdèmes ? » state= »closed »]

Il ne faut pas prendre d’aspirine ou d’anti-inflammatoires pendant les huit jours qui précèdent le traitement, pour prévenir la survenue de petits hématomes.

Si votre peau a tendance à marquer facilement, nous vous recommandons la prise d’Arnica en comprimé 2 à 3 jours avant la séance et jusqu’au lendemain afin de diminuer le risque d’hématome.

[/st_panel]
[/st_toggle]

Tout savoir sur les peelings

[st_toggle]
[st_panel title= »Qu’est ce qu’un peeling ? » state= »closed »]

Le peeling est une technique de médecine esthétique qui régénère la peau en profondeur, lui redonnant jeunesse et éclat par l’élimination des cellules mortes des couches supérieures de l’épiderme.

Le peeling médicalisé relance la synthèse du collagène et de l’élastine et ainsi favorise la production de nouvelles cellules.

[/st_panel]

[st_panel title= »Quelles sont les indications ? » state= »closed »]

  • Les peaux ternes et le teint irrégulier
  • Les peaux jeunes et à tendance acnéique
  • Les peaux marquées par des cicatrices d’acné
  • Les peaux froissées ou ridées
  • Les peaux tachées (taches pigmentaires et lentigos)
  • Les folliculites
  • Le relâchement cutané de la peau, du cou et du décolleté

[/st_panel]

[st_panel title= »Quelles sont les contre-indications ? » state= »closed »]

Nous vous déconseillons de faire un peeling dans les cas suivants :

  • Herpès sur le visage
  • Prise de médicaments contre l’acné (rétinoïdes)
  • Allergies cutanées
  • Grossesse et allaitement

De manière générale, cette technique ne convient pas aux peaux hyper réactives, hypersensibles ou intolérantes. Le médecin vous conseillera après un examen médical vers le soin le plus adapté à votre peau.

[/st_panel]

[st_panel title= »A ne pas faire après un peeling » state= »closed »]

Une semaine avant le peeling, vous ne devez pas avoir recours à :

  • L’épilation ou l’électrolyse,
  • Les gommages et l’utilisation de produits irritants,
  • L’utilisation de produits rétinoïques cutanés,
  • Les hommes doivent éviter de se raser dans les deux heures précédant le peeling.

Dans les deux semaines qui suivent le traitement, vous devez proscrire :
Les expositions au soleil ou aux rayons UV (l’utilisation d’un écran total 50+ est fortement recommandée pendant le mois qui suit le traitement).

[/st_panel]

[st_panel title= »Déroulement d’un peeling » state= »closed »]

Tous nos peelings sont issus des laboratoires Mene&Moy™ et Dermaceutics™, spécialistes de la dermatologie esthétique et de la médecine anti-âge, qui garantissent le plus haut niveau de sécurité et la meilleure expertise à nos patients. Ces peelings sont formulés a base d’acide glycolique ou beta hydroxy acide (acide de fruits) qui permettent un renouvellement cellulaire pour débarrasser la peau des petites imperfections.

Avant le peeling, le médecin effectuera un nettoyage approfondi de la peau à l’aide de produits spécifiques.

Il appliquera ensuite sur le visage le peeling adapté à vos indications.

Une sensation d’échauffement et de picotements sera ressentie pendant quelques minutes.

Une fois le temps de pose terminé, le médecin retirera le produit et nettoiera la peau avant d’appliquer une crème apaisante.

[/st_panel]

[st_panel title= »Durée d’un peeling » state= »closed »]

Une séance de peeling dure en moyenne entre 20 et 40min selon le type de peeling et la zone traitée.

[/st_panel]

[st_panel title= »Combien de séances pour un résultat optimal ? » state= »closed »]

Pour un résultat optimal nous préconisons 2 peelings à 1 mois d’intervalle pour les Cosmo Peel et Spot Peel (traitement des taches et des rides).

Nous recommandons 4 peelings à 15 jours d’intervalle pour les Lightening Peel (peaux ternes), Beta Complex (peaux acnéiques et folliculites) et Milk Peel (rides et peaux relâchées).

Le médecin ajustera ces protocoles en fonction de vos indications et des réactions cutanées que vous présentez.

Afin d’obtenir de meilleurs résultats sur le long terme, vous pouvez également envisager 1 ou 2 séances d’entretien par an.

[/st_panel]
[/st_toggle]

Tout savoir sur le mésolift

[st_toggle]
[st_panel title= »Le mésolift » state= »closed »]

Le mésolift est un traitement de médecine esthétique dont le but est de repulper, réhydrater et raffermir la peau. Il s’applique au visage, au cou, au décolleté et aux mains par le biais d’une série d’injections d’un mélange de produits à base de minéraux, de vitamines et d’acide hyaluronique.
[/st_panel]

[st_panel title= »Quelles indications ? » state= »closed »]

Le mésolift est idéal pour les peaux fines, sèches, atones, les peaux abîmées par le soleil, le froid, les peaux asphyxiées des fumeurs. Dans cette indication, le résultat est maximal, la peau se recolore, le teint prend de l’éclat, les ridules s’atténuent.

[/st_panel]

[st_panel title= »Quelles contre-indications ? ? » state= »closed »]

On déconseille généralement le traitement pour les personnes prenant des anticoagulants, en raison des risques de saignements. Avant une séance, la peau ne doit pas présenter d’infections cutanées. Il y a de légers risques de saignements, d’hématomes, ou de papules un à deux jours après le traitement. Il existe aussi un risque d’allergie à un des produits injectés. Le mésolift est déconseillé aux femmes enceintes.
[/st_panel]

[st_panel title= »Déroulement d’une séance » state= »closed »]

Le médecin réalise une série de petites injections dans la peau (très en surface) d’un mélange de vitamines, d’oligo-éléments et souvent d’acide hyaluronique fluide. L’objectif est de stimuler localement l’oxygénation et la fabrication du collagène.
[/st_panel]

[st_panel title= »Durée du soin » state= »closed »]

Une séance de mésolift dure 30 à 40 minutes.

[/st_panel]

[st_panel title= »Le mésolift est-il douloureux ? » state= »closed »]

Les injections sont réalisées à l’aide de micro aiguilles de quelques millimètres seulement et de manière très superficielle, ce qui rend le traitement quasiment indolore. La douleur ressentie varie en fonction de la zone injectée et de la tolérance personnelle de chacun. Pour certaines personnes très sensibles à la douleur, nous vous prescrirons une crème anesthésiante à base de Lidocaine à appliquer en couche épaisse 45 minutes avant le traitement pour une séance tout en confort.

[/st_panel]
[/st_toggle]

Tout savoir sur les skinbooster

[st_toggle]
[st_panel title= »Qu’est ce qu’un skinbooster ? » state= »closed »]

Le SkinBooster est le traitement le plus efficace pour améliorer la qualité de peau. Il améliore l’hydratation cutanée, stimule la synthèse de collagène et lutte contre le vieillissement cutané.

A mi chemin entre les produits de comblement pur et les vertus du mésolift à l’acide hyaluronique réticulé, les SkinBoosters agissent durablement sur la tonicité de la peau.
[/st_panel]

[st_panel title= »Quelles indications ? » state= »closed »]

Le SkinBooster traite les zones exposées et photosensibles telles que le visage, les lèvres, le cou, le décolleté et les mains.

Chez les personnes jeunes :

  • Il prévient le vieillissement cutané,
  • Rend la peau éclatante de santé,
  • Retarde l’apparition des premières rides,

Chez les personnes matures :

  • Il stimule une peau affaiblie et la rend plus tonique
  • Répare les préjudices du temps en atténuant les rides et les froissures.

[/st_panel]

[st_panel title= »Quelles contre-indications ? ? » state= »closed »]

Même si les SkinBoosters ne présentent aucun danger, plusieurs types de contre-indications existent :

  • La grossesse et l’allaitement
  • L’allergie au produit
  • La prise d’aspirine ou d’anti-inflammatoire et anticoagulant juste avant le traitement
  • Les interférons

[/st_panel]

[st_panel title= »Durée du soin » state= »closed »]

Une séance de SkinBooster dure généralement entre 30 et 40 minutes.

[/st_panel]

[st_panel title= »Le mésolift est-il douloureux ? » state= »closed »]

Cette succession de micro injections sur toute la surface à traiter s’avère plus désagréable que véritablement douloureuse et ne laisse que quelques petites rougeurs à l’issue de la séance. De légers bleus peuvent parfois apparaître les jours qui suivent mais ils sont souvent très discrets et parfaitement maquillables.

[/st_panel]

[st_panel title= »Combien de séances pour un résultat optimal ? » state= »closed »]

Le protocole préconise 2 à 3 séances à un mois d’intervalle puis une séance d’entretien tous les 6 mois. L’effet est variable en fonction des peaux et des habitudes de vie de chacun.

[/st_panel]
[/st_toggle]

Epilation laser

[st_toggle]
[st_panel title= »Qu’est-ce que l’épilation laser ? » state= »closed »]

L’épilation définitive est un processus d’épilation au laser qui permet d’éliminer tous les poils d’une zone de manière définitive et durable. Notre centre laser Paris est une garantie d’efficacité et de confort pour l’épilation laser homme et l’épilation laser femme. Epilium vous propose les protocoles de soins les plus adaptés à votre phototype et à votre pilosité et vous propose les tarifs d’épilation laser parmi les plus bas à Paris.

[/st_panel]
[st_panel title= »Quels sont les effets et résultats de l’épilation définitive au laser ? » state= »closed »]

L’épilation définitive nécessite de prévoir 4 à 6 semaines entre deux séances. Ce délai varie en fonction du nombre de séances. Généralement il faudra compter 6 à 8 semaines entre les séances. Mais ces intervalles de temps varient en fonction des pilosités de chacun et qu’il s’agisse d’une épilation laser homme ou d’une épilation laser femme.
Vous devez reprendre rendez-vous dans l’un des centres laser Paris Epilium dès que les poils repoussent. Nous vous rappelons qu’entre 2 séances d’épilation laser, il ne faut pas épiler ou arracher le poil. En revanche, vous pouvez raser la zone traitée.

[/st_panel]
[st_panel title= »Quels sont les effets et résultats de l’épilation définitive au laser ? » state= »closed »]

Les patients ressentent généralement une sensation de chaleur et quelques rougeurs diffuses sur la zone traitée. Cet effet coup de soleil est transitoire et varie en fonction des individus. En règle générale, cette sensation disparaît une heure ou deux après la séance. Les poils traités tombent environ 10 jours après l’épilation définitive et les résultats sont visibles dès la première séance. Pour plus de renseignements sur l’épilation définitive, contactez notre centre laser Paris !

[/st_panel]
[st_panel title= »Quels sont les tarifs d’épilation laser ? » state= »closed »]

Nos centres lasers Paris pratiquent des prix d’épilation justes pour rendre ce soin médical accessible à tous. Nos tarifs d’épilation définitive sont calculés en fonction de plusieurs paramètres tels que les honoraires des médecins et de leurs assistantes, l’occupation de la salle, le coût du matériel, la maintenance des lasers et l’entretien des salles de soins, etc. Consultez nos tarifs épilation laser à Paris !

[/st_panel]
[st_panel title= »Y a-t-il des contre-indications à l’épilation laser ? » state= »closed »]

L’épilation laser définitive ne présente aucun danger si les contre-indications sont respectées. Plusieurs types de contre-indications existent à l’épilation laser, certaines sont définitives et d’autres temporaires.

[/st_panel]
[st_panel title= »l’épilation laser des peaux noires et mates est-elle possible ? » state= »closed »]

Adaptée à tous types de peaux, l’épilation laser se prête désormais au traitement despeaux noires et peaux mates. L’épilation des peaux mates est possible grâce à l’emploi de lasers de dernière génération dans les centres d’épilation Epilium. Il y a encore peu de temps, les peaux mates et foncées ne pouvaient pas bénéficier de cette nouvelle pratique car les lasers type Alexandrite, en agissant sur la mélanine contenue dans la peau, provoquaient des brûlures cutanées.
En effet, les peaux foncées concentrent beaucoup plus de mélanine dans toutes les couches de l’épiderme et les lasers classiques ne distinguent pas la mélanine contenue dans le poil et celle contenue dans la peau.

[/st_panel]
[st_panel title= »Y a-t-il un âge minimum pour pratiquer l’épilation définitive à paris ? » state= »closed »]

Il n’y pas d’âge minimum, l’épilation laser peut se pratiquer sans problème une fois la puberté passée, mais l’accord parental reste indispensable pour les personnes mineures. Par contre l’adolescent peut déclencher des réactions qui peuvent influencer négativement le traitement de l’épilation laser, il faut donc être vigilant et l’épilation laser doit être réalisée par un médecin lasériste expérimenté.

De même, il est recommandé d’être prudent par rapport aux choix de l’épilation définitive sur certaines zones afin que ce choix soit bien réfléchi.

De manière générale, plus on commence jeune, plus il faut de séances. La pilosité est hormono-dépendante, c’est pourquoi il est recommandé d’attendre la maturité hormonale qui se situe aux environs de 25 – 30 ans chez une femme et 40 ans chez un homme.

[/st_panel]
[st_panel title= »Comment se déroule une séance d’épilation laser homme ou femme ? » state= »closed »]

Avant de débuter chaque séance d’épilation laser, le praticien vérifiera qu’il n’existe aucune contre-indication au déroulement de cette séance, à savoir :

  • que votre peau n’est pas bronzée de quelque manière que ce soit (soleil, UV, autobronzants, betacarotènes)
  • que vous ne prenez pas de traitement médicamenteux incompatible avec l’épilation laser.

Après avoir observé l’évolution de votre pilosité, le médecin adaptera les paramètres du laser de manière à ce que votre séance d’épilation laser soit optimale.

Il rasera lui-même la zone à traiter et chacun se protègera les yeux avec les lunettes de protection adaptées.

Pendant la séance, la zone traitée par le laser d’épilation représente 2cm2 environ et concerne une dizaine de poils à chaque impulsion. Ce qui provoquera une sensation temporaire de picotements due à la chaleur, rendue supportable grâce au souffle d’air froid intégré dans la tête du laser.

Cette douleur, bien que tout à fait supportable, peut être réduite par l’application d’une crème anesthésiante appliquée quelques heures avant la séance. Cette crème doit être appliquée sur une peau rasée et peut vous être prescrite par un médecin Epilium.

[/st_panel]
[st_panel title= »Pourquoi l’épilation laser doit être médicalisée ? » state= »closed »]

Les centres laser Epilium disposent d’une équipe de médecins expérimentés. En effet, il est impératif que l’épilation laser soit pratiquée sous l’entière responsabilité d’un médecin. Toutefois un assistant peut également exécuter l’épilation au laser, mais le suivi et les actes sont réalisés sous la responsabilité du médecin.

Les machines utilisées par le lasériste peuvent traiter une large gamme de peaux et de poils mais les réglages doivent être adaptés à chaque patient. Or, réalisée par des non professionnels, l’épilation laser peut être la cause de graves brûlures. De plus, seul un médecin peut être à même de déceler d’éventuelles pathologies, allergies et contre-indications.

[/st_panel]
[st_panel title= »Quels sont les risques et complications possibles de l’épilation définitive ? » state= »closed »]

L’épilation laser peut présenter des risques, c’est pourquoi il est obligatoire qu’elle soit effectuée dans un centre médicalisé.

Plusieurs types de complications peuvent apparaître suite à une séance d’épilation laser. La plupart sont sans gravité et ne durent que quelques heures à quelques jours. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter votre médecin :

[/st_panel]
[st_panel title= »Quelles sont les zones qui peuvent être traitées dans notre centre laser ? » state= »closed »]

L’épilation laser peut être réalisée sur un grand nombre de zones, aussi bien chez la femme que chez l’homme : jambes, sourcils, aisselles… peu de zones sont contre-indiquées.

Pour certaines zones où l’épilation laser présente des risques de « repousse paradoxale » (zone de duvet en particulier), nous pouvons vous proposer l’épilation électrique pour un résultat optimal.

[/st_panel]
[st_panel title= »L’épilation est-elle vraiment définitive ? » state= »closed »]

Le laser d’épilation émet un faisceau de lumière qui va traverser l’épiderme le long du poil jusqu’à atteindre sa cible finale, le bulbe.

C’est la mélanine contenue dans le poil qui va absorber toute l’énergie du laser, la transformer en chaleur au niveau des cibles mélaniques et permettre l’élimination du poil. Cet apport thermique va ainsi détruire définitivement les structures responsables de la fabrication et de la pousse du poil.

Une fois le bulbe détruit, la repousse du poil est quasi impossible entrainant alors un résultat définitif. Une épilation définitive permet ainsi de détruire 80% à 95% des poils présents lors du traitement : les résultats varient selon l’âge et la zone traitée.

[/st_panel]
[st_panel title= »Quelles sont les précautions à prendre pour l’épilation laser ? » state= »closed »]

Entre deux séances de traitement, il ne doit pas y avoir de repousse lorsque les paramètres du laser d’épilation ont été correctement réglés. Toutefois si quelques nouveaux poils vous gênent, seul le rasage, ou la paire de ciseaux pour le visage seront autorisés.

Afin de ne pas interrompre le rythme à respecter entre deux séances d’épilation laser, il est recommandé de ne pas s’exposer au soleil, de ne pas faire d’UV et de ne pas prendre de médicaments photosensibilisants. Pour ne pas irriter la peau durant le déroulement de ce traitement, hammam, sauna et piscine sont fortement déconseillés pendant les 10 jours qui précèdent et les 10 jours qui suivent votre séance. Découvrir toutes les précautions à prendre.

Il est également recommandé de bien hydrater votre peau pendant toute la durée de votre traitement d’épilation laser.

[/st_panel]
[st_panel title= »Existe-t-il des risques de cancer à pratiquer l’épilation laser ? » state= »closed »]

Les faisceaux lasers ne sont pas la cause des cancers de la peau. En effet, ces derniers sont dus à des radiations dites « ionisantes » tels que les ultraviolets (UV).

Les lasers et lampes flash n’émettent pas d’UV mais des faisceaux de lumière dite visible (violet, rouge) ou infrarouge à forte puissance. Les longueurs d’onde de la lumière visible et l’infrarouge ne sont pas cancérigènes.

[/st_panel]

[st_panel title= »Combien de séances sont nécessaires ? » state= »closed »]

Le nombre de séances nécessaires au bon déroulement de votre traitement d’épilation laser ne peut être déterminé que lors d’un examen approfondi de votre peau. En effet, la pousse des poils est liée à différents paramètres : zones du corps, âge, sexe, poids, hormones, origines ethniques, traitements médicamenteux, alimentation…

Etant donné que le laser n’agit efficacement que sur les poils en phase de croissance, il n’en détruit que 15 à 20% lors de chaque séance d’épilation laser. Il faut donc attendre que tous les poils passent par cette phase pour que l’épilation soit complète. Une fois que le bulbe pileux a été détruit, le poil ne repousse plus. C’est pourquoi on parle d’épilation définitive.

  • On compte en moyenne 5 à 7 séances pour les zones telles que le maillot, les aisselles et les demi-jambes car les poils sont plus foncés et plus épais.
  • 7 à 9 séances environ sont nécessaires pour les cuisses et les avant-bras.
  • Enfin, il faudra compter une dizaine de séances pour le visage.

Notez également que quelques cas particuliers ont déjà été identifiés :

  • Il faut plus de séances chez les hommes et chez les jeunes patients.
  • Le traitement au laser Nd-Yag (peaux mates à noires) nécessite en moyenne 2 séances de plus que le traitement en Alexandrite.
  • L’espacement entre les séances pour le corps varie de 6 à 8 semaines et de 4 à 5 semaines pour le visage.

Toutefois cet espacement peut être variable suivant le cycle de repousse de chacun.

[/st_panel]
[/st_toggle]

Détatouage laser

[st_toggle]
[st_panel title= »Comment fonctionne le détatouage au laser Picosure ? » state= »closed »]

Le laser Picosure se différencie des lasers traditionnels par la durée d’impulsion ultra courte du tir qui permet un impact photomécanique intense. Il provoque une fragmentation à échelle microscopique des pigments de couleurs, tout en préservant la peau.
Les particules sont ensuite progressivement «nettoyées» par les cellules de l’organisme. Cette durée d’impulsion de l’ordre de la picoseconde (10-12 s) sur un laser dermatologique est une première mondiale et le laser Picosure® est le seul équipement à l’heure actuelle bénéficiant de cette avancée technologique.

[/st_panel]
[st_panel title= »Quels sont les effets secondaires ? » state= »closed »]

Après la séance, il est normal de constater une rougeur localisée, associée à une sensation de chaleur, mais celles-ci disparaissent généralement après quelques heures.
Il est possible qu’apparaissent également des croutes, des œdèmes, des rougeurs ou des cloques. Attention, il ne faut surtout pas manipuler les croutes et les cloques : ces symptômes durent en moyenne 15 jours et une crème réparatrice vous sera systématiquement proposée afin d’accélérer la cicatrisation.

Enfin, on observe plus rarement des réactions d’hyper ou d’hypo-pigmentation qui sont réversibles la plupart du temps.
Le principal risque à craindre est qu’une cicatrice persiste si les suites du traitement sont mal gérées ou si votre niveau de cicatrisation n’est pas bon (risque de cicatrice chéloïde). Ainsi, il peut parfois persister une marque plus claire au niveau de la zone détatouée.

D’autre part, le risque qui peut arriver avec des lasers peu puissants est l’apparition d’un tatouage fantôme (le motif du tatouage est beaucoup plus clair mais persistant dans le temps). Cependant, avec le laser Picosure®, ce risque est totalement écarté.

[/st_panel]
[st_panel title= »Quelles sont les contre-indications » state= »closed »]

Le détatouage au laser ne présente aucun danger, toutefois le traitement est fortement déconseillé dans les cas suivants :

  • Grossesse
  • Exposition au Soleil, cabines UV et utilisation de produits auto-bronzants
  • Médicaments photo sensibilisants.
  • Produits cosmétiques (parfum, eau de toilette, crème, déodorant)
  • Diabète (insulino-dépendants)
  • Hémophilie
  • Sida, hépatite B ou C
  • Eczéma
  • Epilepsie
  • Allergie aux produits utilisés (encres, pigments…)
  • Cicatrices chéloïdes

[/st_panel]
[st_panel title= »Le détatouage laser est-il douloureux » state= »closed »]

Même si le seuil de tolérance à la douleur est propre à chacun, le détatouage est reconnu comme étant plus douloureux que le tatouage lui-même. Le traitement comporte une série d’impulsions à laquelle s’ajoute d’une sensation de picotement et de brûlure. On peut comparer la sensation du traitement à celle que l’on ressent si l’on prend une série de coups d’élastique. Afin de diminuer la douleur, une crème anesthésiante peut être appliquée 1 à 2 heures avant la séance.

[/st_panel]
[st_panel title= »Quels soins après séance ? » state= »closed »]

Il est impératif de nettoyer la zone traitée tous les jours à l’eau claire et de bien la sécher en tapotant légèrement à l’aide d’une serviette propre.

Il faudra ensuite appliquer une crème cicatrisante 2 à 3 fois par jour jusqu’à cicatrisation totale. Dans certains cas, un pansement occlusif avec du tulle gras pourra être appliqué pendant quelques jours afin d’accélérer la cicatrisation. Il ne faut pas gratter ou frotter la zone traitée.

Enfin, une protection solaire par écran total est indispensable pendant 4 semaines après le traitement.

[/st_panel]
[st_panel title= »Reste-t-il une trace ? » state= »closed »]

Dans la majorité des cas, avec le Picosure®, il ne subsistera aucune cicatrice sur la zone tatouée. Toutefois, certains cas comportent un risque plus important qu’une cicatrice persiste après le traitement. Nous recommandons d’être vigilants pour les peaux mates (phototype 3 et 4) et déconseillons le détatouage pour les peaux noires.

[/st_panel]
[st_panel title= »Quoi faire en cas d’apparition d’effets secondaires » state= »closed »]

Il est possible qu’une réaction cutanée se produise à la suite d’une de vos séances. Si quelques cloques d’eau apparaissent, que votre peau apparaît rouge ou gonflée, pas d’inquiétude. Nous vous recommandons de bien hydrater la zone avec une crème cicatrisante et de la recouvrir d’un tulle gras ou d’une compresse afin d’éviter les frottements. Au bout de 3 jours, les traces auront disparu.

[/st_panel]
[st_panel title= »Combien de temps pour enlever un tatouage ? » state= »closed »]

Avec la technique innovante Picosure®, comptez environ 6 mois à 1 an pour enlever complètement votre tattoo et n’en garder aucune trace.
Tandis qu’avec un laser « Q-switched » traditionnel, comptez environ 2 ans.

[/st_panel]
[st_panel title= »Le détatouage laser Picosure est-il économique ? » state= »closed »]

Les séances de détatouage avec le laser Picosure sont généralement plus coûteuses qu’avec un laser traditionnel en raison du coût du matériel et de la technologie utilisée. Cependant, le nombre de séances étant réduit de moitié, le traitement revient au même prix qu’avec un autre laser et peut dans certains cas s’avérer même plus rentable pour le patient.

[/st_panel]
[st_panel title= »Lasure Picosure : quels avantages ? » state= »closed »]

  • Sécurité du traitement
  • Fragmentation plus fine des pigments qui seront détruits en profondeur
  • Absence de cicatrice
  • Temps de détatouage divisé par 2
  • Efficacité sur les tatouages fantôme

[/st_panel]
[st_panel title= »Est-il possible de se refaire tatouer ? » state= »closed »]

Rien n’empêche de se faire tatouer de nouveau mais il faudra attendre au moins 6 mois pour une bonne cicatrisation de la peau.

[/st_panel]
[/st_toggle]

Contactez-nous

Vous souhaitez en savoir plus sur nos soins et traitements ? Vous pouvez nous contacter ou demander à être rappelé gratuitement.

A savoir : dans les centres Epilium, la première consultation est gratuite, contactez-nous pour en savoir plus.


Contactez-nous
Rappel gratuit

Les centres Epilium sont ouverts du lundi au samedi de 9h à 21h.

Epilium