Indications thérapeutiques

Tous les types de peau, des plus claires aux plus foncées, peuvent suivre un traitement d’épilation définitive si l’on utilise le laser adéquat.


Les indications du centre laser Epilium, à Paris

Les cas les plus aisés à traiter sont les sujets à poils foncés et épais (contenant par définition un haut taux de mélanine) et à peau claire ou peu pigmentée. Avec de telles indications, seules 5 à 7 séances sont nécessaires.

Lorsque le poil est clair, blond ou roux, il y a de fortes chances que le traitement laser ne soit pas efficace. Cependant, pour certains sujets blonds ou roux, les résultats se sont avérés probants. Il est conseillé de faire un bilan de pilosité lors d'une première consultation suivi de deux séances d’essai afin de connaitre la faisabilité du traitement.

Enfin, les poils blancs ne peuvent être traités par le laser car la présence en mélanine est nulle.

  • Poils incarnés et folliculites

Le laser permet également de traiter les poils incarnés et les folliculites. Il a ainsi deux fonctions :

  • Curative, puisqu’il supprime les poils incarnés,
  • Préventive, car il élimine le poil et supprime l’apparition d’autres poils incarnés. Ces derniers sont plus fréquents chez les patients à peau mate ou noire au niveau du maillot et sur les jambes chez la femme, et au niveau de la barbe et du cou chez l’homme.

L’épilation laser peut remédier à ce problème en s’attaquant directement à sa cause : le poil. On obtient un résultat excellent sur les poils sous-cutanés et sur les microkystes qui disparaissent en quelques séances.

Notez bien que le rasage est déconseillé dans ce cas car il peut démultiplier le nombre de folliculites.

  • Hirsutisme

L’hirsutisme est une maladie touchant pratiquement 10% des femmes. On parle d’hirsutisme lorsque des poils drus et noirs poussent sur des parties habituellement non ou peu poilues comme la lèvre supérieure, le menton, le cou, le sillon inter-mammaire, la ligne ombilico-pubienne… L’hirsutisme est un problème médical complexe imposant un suivi commun avec un gynéco-endocrinologue.

L’épilation définitive peut être une solution à l’hirsutisme. Certains endocrinologues recommandent de coupler cette épilation définitive avec un traitement hormonal. Effectivement, tant que le traitement hormonal n’est pas adopté, la repousse des poils existera (dans une mesure plus faible) même en cas d’épilation définitive.

Rappelons que l’épilation définitive électrique est remboursée partiellement par la Sécurité Sociale en cas d’hirsutisme avéré documenté (bilan hormonal, échographie, scanner, résultats de prises de sang).


  • Hypertrichose

L’hypertrichose est un développement excessif de la pousse de poils dans des zones ou la femme présente déjà de la pilosité. La distribution pileuse est normale, mais on constate une augmentation de la longueur et du diamètre de ces poils. Il est à noter que le nombre de poils n’augmente pas, seul leur taille change (longueur et diamètre). Ce type de poils s’étend sur une grande partie du tronc, des mains, du visage.

L’hypertrichose est le plus souvent génétique (femme méditerranéenne) et les phototypes clairs sont épargnés.

L’hypertrichose ne justifie pas de bilan hormonal, contrairement à l’hirsutisme.

Les anti-androgènes sont inefficaces. Les techniques d’épilation au laser ont permis des progrès considérables dans le traitement de l’hypertrichose.